Mon combat pour les Océans… mon combat pour la Vie !

Publié le par Chris Poseidia

« Tu devrais plutôt t’occuper d’abord des humains, y’en a qui souffrent partout dans le monde »

«  Et les enfants malheureux, c’est très important ça aussi »

« Y’en a qui meurent de faim et de soif, qui dorment dehors et pour eux on ne fait rien »

Etc…

 

Cela ne plaît pas toujours lorsque l’on met en avant une cause qui nous tient à cœur. Mais soyons objectifs : ceux qui critiquent sont bien souvent ceux qui en font le moins de leur côté c’est bien connu ! 

Un jour j’ai décidé de défendre les Océans et la Vie marine, ce n’est pas par hasard. J’ai beau ne pas avoir du tout le pied marin, ne pas être un surfeur ou un bon plongeur, cela ne m’empêche pas de me sentir en osmose avec le monde du silence.

 

Depuis ma plus tendre enfance, j’ai un lien très étroit avec le monde marin. Pourquoi ? Je n’en sais rien mais c’est ainsi. Enfant, je rêvais de devenir plongeur professionnel pour découvrir tous les océans du monde à bord de la Calypso ou pourquoi pas devenir océanographe. Le destin a fait qu’une partie de mon rêve s’est réalisée puisqu’à présent  je défends les Océans et la Vie Marine ! Je n’ai aucun regret bien au contraire.  Mais j’essaie de faire davantage : transmettre autour de moi cette passion car seul je ne puis faire beaucoup.

Comment je ressens les choses…

 

Les Océans sont à l’origine et source de toute forme de vie, ce n’est un secret pour personne. Dans ce monde surpeuplé et formaté par la société de consommation, la vie humaine n’a pas de sens : course après le « pouvoir » et l’argent ou autres formes d’attachements physiques. L’homme moderne fait la même chose au travers des siècles : il n’évolue pas - il régresse même - tout en se donnant l’illusion qu’en dominant ses semblables ou une partie de la Nature il est devenu une forme de vie à part entière, dotée d’une intelligence unique !

Quelle prétention, quel orgueil quand finalement l’on observe son œuvre, que ce soit à l’échelle mondiale, dans la rue en face de chez soi ou tout au bout de la planète où les origines de la Vie elles-mêmes  sont en péril ! Où est la preuve d’une intelligence dans tout ça ?

 

Les hommes sont divisés. Les combats « pacifiques » sont pour eux des utopies et ils préfèrent attendre ainsi sagement derrière leur bureau ou leur écran de télé qu’arrive leur prochaine sortie du week-end ou leurs vacances au soleil. Toutes les excuses sont bonnes pour se défiler, ils ne se sentent pas – et ne veulent surtout pas – se sentir responsables et concernés. Merci à la société de consommation et à l’homme lui-même d’avoir généré une telle forme « d’intelligence » !

 

Mais plus concrètement, l’homme commence petit à petit à se poser des questions car le monde ne tourne pas rond et il commence à le ressentir. Pas assez pour le faire bouger de son fauteuil pour le moment.

J’ai toujours suivi ce que l’on appelle communément l’intuition. Lorsqu’on sait l’écouter sans l’interpréter à tord, on ne peut que s’en féliciter. Elle vient du Cœur, elle est donc sincère. C’est pour cela que je défends les Océans et la Vie marine. Je suis convaincu que cela pourrait être même une solution, non plus pour diviser mais pour rassembler les hommes. En sauvant les Océans, l’homme se sauverait aussi de lui-même !

 

En effet, tout est lié. C’est pour cela que je ne jugerai jamais quelqu’un qui se dévoue pour aider les humains. De même aider les animaux – et ne pas les manger – est tout aussi important car c’est en mangeant la souffrance que l’homme se réduit à l’état d’esclave de son égo. Je suis d’ailleurs moi-même végétarien depuis plusieurs années, Vegan depuis peu. Il m’arrive d’agir pour les êtres humains ou pour les animaux que j’aime beaucoup mais l’on ne peut être partout à la fois n’est-ce pas ? Aussi, je fais de mon mieux.

 

Lorsque les hommes prendront réellement conscience de leur misérable vie, s’ils ont assez de cran pour ne pas continuer à sombrer comme ils le font déjà, alors ils ne seront plus divisés mais unis pour construire le meilleur. Je sais que l’homme en est capable. Il suffit de voir ce que seulement une personne peut parfois accomplir dans sa vie pour se donner une idée de ce que cela pourrait donner si tous les hommes s’y mettraient avec leur cœur !

Gandhi disait : « soit ce que tu souhaites voir en ce monde ». Cette phrase dit tout. Rien n’est utopique lorsque l’on ressort en nous cette toute petite flamme de Vie qui est tout au fond de chaque personne et qui ne demande qu’à s’exprimer une fois la peur, l’ignorance et l’attachement aux choses physiques dépassés.

 

Homme,  tu souhaites être libre et parfois tu crois l’être car tu es esclave de tes sens, de tes envies et de tes espoirs. Ce n’est pas cela être heureux car sinon jamais le doute ne ressortirait en toi. Ecoute ce petit quelque chose en toi, cette petite flamme de Vie que tu préfères ignorer depuis trop longtemps et laisse-là s’exprimer.

 

En attendant, je continue mon combat. Qui aime les Océans et la Vie me suive…

Publié dans Quelques réflexions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article