Encore combien de catastrophes ?

Publié le par Chris

Je me suis inspiré du titre du livre de N.Hulot « Combien de catastrophes avant d’agir » pour cet article destiné à souligner une fois de plus mon indignation. Je sais que j’ai beaucoup traîné pour publier cet article, j’espère que vous me pardonnerez en lisant la suite.

Le dauphin de Chine (également appelé Baiji ou dauphin du Yangtsé) a officiellement disparu !
Il faut savoir que cette espèce était endémique (c’est-à-dire qu’on ne la trouvait nulle part ailleurs sur la planète que dans le fleuve du Yangtsé).
Les causes ? Pollution, barrages hydrauliques et diverses activités humaines…
La Chine sait protéger le panda car c’est un symbole national mais pour le reste, rien ! Quelle honte… Après tout pas si étonnant que cela de la part d’un pays qui ne respecte pas les droits de l’homme…
Un pays qui veut soi-disant devenir à la pointe du progrès devrait l’être à tous les niveaux et devrait même montrer l’exemple, sinon ce n’est que poudre aux yeux !

Cette disparition devrait être malgré tout une « malheureuse » occasion de mettre médiatiquement en avant la fragilité de notre environnement face aux conséquences des activités humaines sur la planète : que la disparition de ce dauphin ne soit pas vaine !...
Malheureusement, seuls les domaines médiatiques propres à l’écologie et à l’environnement en ont fait l’écho : pour moi c’est bien mais insuffisant. Le plus de monde possible devrait être au courant.
Les cétacés sont devenus des symboles du combat pour l’environnement et pour un monde meilleur. On a même donné une image spirituelle aux dauphins, c’est pour dire à quel point on accorde de l’importance à ces si sympathiques mammifères marins !

Cependant, actuellement il semble que les médias généralistes (TV par exemple) les plus populaires et les plus influents préfèrent soigner leur audimat en parlant sans cesse des prochaines élections…
Cela vous étonne ? Sachez tout de même qu’il est d’usage que les grands médias aient une préférence politique, alors l’environnement…
Non je ne suis pas si pessimiste malgré tout, je souhaite tout simplement que dans les années à venir mes enfants puissent voir et admirer les dauphins et les autres animaux ailleurs que dans un delphinarium, un cirque, un zoo ou pire dans un musée !

Si à terme les dauphins disparaissent tous, alors moi aussi !
Je ne cache pas mon intérêt pour les cétacés (en particulier les dauphins), au-delà de leur aspect magnifique et symbolique. J’avais d’ailleurs déjà réalisé un article les concernant : Les Sentinelles des Mers.

Publié dans Coups de Gueule

Commenter cet article

Chris 28/03/2007 22:57

J'ai retrouvé le lien :
http://www.baiji.org/in-depth/baiji/finless-porpoise/porpoise-is-born.html

baiji.org est un site spécialement consacré à ce dauphin

aurél 28/03/2007 22:35

haaaa!
si ce centre existe réellement en chine c'est une excellente nouvelle!
peut être une réintroduction en milieu naturel sera possible???

Chris 28/03/2007 21:17

Aurel,
Ton impression est partagée. Continuons tous à nous faire entendre : nous ne sommes pas des illuminés mais simplement conscients de la folie des hommes. Je pense même que nous sommes de plus en plus nombreux à prendre conscience.

Chris 28/03/2007 21:15

J'ai vu quelque part sur internet qu'il existe en Chine un centre de protection des dauphins Baiji : ils en ont quelques uns qui vivent en captivité pour essayer de sauver l'espèce. Espérons que cette souffrance supplémentaire ne sera pas un sacrifice inutile et que cela permettra à ce dauphin de pouvoir un jour revivre en liberté.

zara whites 27/03/2007 17:27

comme toi, cette nouvelle me rends triste! j'aime beaucoup les dauphins, des fois je les estime même plus que nous les être soi disant humains...