Aidons la Birmanie

Publié le par Chris Poseidia

Les problèmes actuels en Birmanie font la Une des journaux mais à part cela, rien n'est réellement fait pour aider le peuple Birman à se sortir de la dictature.
Les grandes puissances mondiales préfèrent généralement défendre leurs intérêts pétroliers, notament dans les pays  orientaux.
Ce qu'il faut savoir également, c'est que le "président" chinois Hu Jintao se fait le protecteur de cette dictature. Oui je sais ce n'est pas étonnant. Ainsi, en commerçant avec la chine indirectement nous encourageons ce type de comportement absolument inadmissible.
Les dictatures ne valent pas mieux que les extrêmistes mais comme ça risque plus de faire perdre de l'argent et de compliquer les échanges commerciaux au niveau mondial ça n'intéresse pas les gouvernements de faire pression.

Une précision : on parle beaucoup du problème de l'Iran et de sa probabilité d'acquérir l'armement nucléaire, soit. Mais n'oublieons pas que la chine dispose également de l'armement nucléaire !
Combien de personnes achètent des jouets fabriqués là-bas alors qu'ils ne sont pas à la hauteur des plus élémentaires règles de sécurité ? Si vous voulez vérifier rien de plus facile : regardez l'état du jouet aux mains d'un enfant et vous comprendrez...
Donc, je vous avez déjà proposé un boycott (autant que possible) des produits provenant de chine : je renouvelle cela d'autant plus par rapport à la position de ce pays vis à vis de la dictature Birmane !

Mais il y a d'autres façons d'agir concrètement à notre niveau pour aider le peuple Birman. Ainsi Avaaz propose une pétition qui sera soumise au conseil de sécurité de l'ONU afin d'obtenir des réactions concrètes de leur part. Je vous invite donc à signer cette pétition si vous aussi vous désirez agir à votre niveau :
http://www.avaaz.org/fr/stand_with_burma/a.php?cl=20567395&signup=1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chris Poseidia 09/10/2007 21:52

Je comprends tout à fait ton point de vue Renard Rouge.Moi-même je désapprouve ce genre de choses !Mais aider un pays qui est sous l'emprise d'une dictature ce n'est pas pour autant prendre les armes systématiquement. Il existe d'autres méthodes pour faire tomber les dictatures.

Le Renard Rouge 09/10/2007 17:30

Je n'apprécie guère les dictatures, ou régimes assimilés. Je me méfie aussi de ceux qui, tout en étant étranger aux pays, veulent faire tomber un  régime.L' Irak en est un parfait exemple. Si Saddam fut un très grand criminel, n'hésitant pas à utilser des armes de destruction massive contre des populations civiles. La question interessante est: Qui fournissait ces armes? Ceux qui ont envahi le pays en mettant sur la table de l'ONU le preuve de l'existance d'un dangereux arsenal qui n'a jamais été trouvé. Depuis? Des morts probablement par centaines de milliers...Pour le compte de qui? D'un président soucieux de finir le travail de papa... Du lobby des armes aux USA... A moins que cela soit celui de grands groupe pétroliers ou immobiliers... Peut-être qu'il y avait dans ce pays une banque centrale qui ne soit pas privatisée, c'est à dire pas au mais de banquiers, comme en Yougoslavie à l'époque.Je crains fort qu'avant de vouloir changer quelque chose, il faut être certain de ne pas faire pire.

Raksha 29/09/2007 17:03

Les grands esprits se rejoignent (lol) !En tous les cas, la situation Birmane ne s'améliore pas..que faire boycotter les produits chinois ?? Comment peut-on détruire des personnes qui ont basées toute leur vie sur la non-violence..ce mode est devenu fou !!

aurél 29/09/2007 10:21

de toute façon tout ce tapage sur l'Iran n'a pour but que de retourner l'opinion publique sur l'utilité d'une guerre.Comme tu le dis, si nous devions entrer en guerre contre tous les pays qui nous aiment pas et qui ont une bombe A... on passerait notre temps à faire la guerre...la peur reste le plus sûr moyen de propagande!

Chris Poseidia 27/09/2007 23:08

En effet Danka, remarque très juste ! Les entreprises déménagent leurs productions en chine mais les consomateurs c'est pas chez eux, c'est chez nous, les ex-employés remplacés par les chinois !